L’atelier d’Art de la Résidence étudiante autogérée (REA) de l’Okupa du 9 Passatge de Sant Bernat. Barcelone. Novembre 2017. © Lotfi Benyelles

L’atelier d’Art de la Résidence étudiante autogérée (REA) de l’Okupa du 9 Passatge de Sant Bernat. Barcelone. Novembre 2017. © Lotfi Benyelles

Statement

Depuis 2014, mon travail photographique consiste à étudier l’écart qu’il y a entre le sentiment intime d’habiter un lieu et les politiques publiques de la ville et du logement.

Je travaille notamment à Alger.

J'y observe depuis trente ans les phénomènes agissant sur le territoire et la vie sociale : les difficultés à se loger, la permanence des bidonvilles malgré les programmes de relogement et la résistance du cadre familial étendu face aux exigences de la vie moderne.

J'ai également travaillé à Calais en 2016 et à Barcelone depuis 2017.

Blog

Vues de l’exposition Réinventer Calais au Centre Photographique d’Île de France réalisées par Aurélien Mole.


Entretien avec Gabrielle Ponthus et Nathalie Giraudeau  dans le cadre de la préparation de l’exposition Réinventer Calais au Centre Photographique d’Île-de-France.


Vidéo de l’intervention “Alger, ville intime et espace urbain” à l’invitation de Jean-François Chevrier et Élia Pijollet lors du séminaire Loin d’Où lors des Rencontres


Texte écrit dans le cadre de la candidature au Prix HCB 2017.